Focus sur les animations destinées aux publics éloignés de la lecture

Publié le 18.12.2019
Tout au long de l’année, le ministère de la Culture développe, en lien avec d’autres ministères, des actions culturelles à destination des personnes qui sont les plus éloignées de la Culture. La 4e édition de la Nuit de la lecture se déroule aussi dans des structures auxquelles on ne pense pas en premier lieu quand on évoque la lecture. Etablissements pénitentiaires et structures de la protection judiciaire de la jeunesse, hôpitaux, maisons de retraite se mobilisent pour partager le plaisir de lire. Voici quelques belles initiatives.

Partager la lecture avec les seniors

À la Résidence seniors Domitys de Concarneau (Finistère, Bretagne)

Pour la première fois, les 100 résidences du réseau proposeront des animations et des lectures ludiques pour la Nuit de la lecture. Vendredi 17 janvier, une soirée sur le thème des marins sera organisée. Les résidents, vêtus de bleu et de blanc, pourront déguster ensemble un dîner et écouter des lectures par des membres du Festival Livre & Mer de la commune.

Lecture et animations ludiques, vendredi 17 janvier de 18h30 à 21h (sur inscription)

Voir le programme complet des établissements Domitys

À l’EHPAD Bon Air de Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques, Nouvelle-Aquitaine)

Les membres de l’association Les rendez-vous lecture, investiront l’EHPAD Bon Air pour y animer des ateliers de lecture à voix haute et transmettre aux résidents leur passion des textes. Familles, voisins et amis seront conviés à partager ensemble ce moment privilégié de lecture et de découverte d’un ouvrage ; que ce soit une nouvelle, un roman, un essai ou un poème.

Atelier de lecture, vendredi 17 janvier de 16h à 17h (sur inscription)

Partager la lecture en prison

À la Maison d’arrêt d’Épinal (Vosges, Grand Est)

Tout au long de l’année, la maison d’arrêt d’Épinal offre aux détenus la possibilité de fréquenter un centre d’enseignement qui leur est dédié afin de préparer leur réinsertion sociale. Dans le cadre de la Nuit de la lecture, ce centre d’enseignement organisera un escape game en plein cœur de sa bibliothèque.

Escape game, vendredi 17 janvier de 9h à 11h30 – accès réservé aux détenus de la maison d’arrêt

À la bibliothèque de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne, Île-de-France)

La maison d’arrêt de Fleury-Mérogis est un établissement pénitentiaire qui accueille  près de 4500 détenus. Depuis 1987, elle accueille l’association Lire c’est vivre, créée par une équipe de bibliothécaires de l’Essonne. L’association propose, tout au long de l’année, des animations liées à la lecture et un accompagnement quotidien des détenus, dont 55 % sont inscrits à l’une des 10 bibliothèques de la détention. Ils ont ainsi accès à des cercles de lecture hebdomadaires, des ateliers d’écriture, des échanges autour de la philosophie, des ateliers de théâtre, de bandes dessinées et de découverte scientifique. Pour la Nuit de la lecture, la bibliothèque de la maison d’arrêt pour les femmes organisera une rencontre autour de Frida Kahlo. Au programme également : une lecture musicale de textes de Boris Vian par le comédien Éric Auvray et un moment d’échange animé par le libraire Philippe Soussan (librairie Les vraies richesses, Juvisy-sur-Orge) qui partagera ses coups de cœur de la rentrée littéraire.

Rencontre autour de Frida Kahlo dimanche 19 janvier à 14h (sur inscription), lecture musicale et partage de coups de cœur à 14h30 (sur inscription) – accès réservé aux détenus

À la maison d’arrêt de Carcassonne (Aude, Occitanie)

La maison d’arrêt de Carcassonne a été construite en 1898 et peut accueillir 66 détenus. Pour la Nuit de la lecture, une dizaine de détenus rencontreront Romain Dutter, auteur de la bande dessinée « Symphonie Carcérale » pour échanger avec lui autour de son œuvre écrite alors qu’il était coordinateur culturel au sein du Centre pénitentiaire de Fresnes.

Rencontre d’auteur, vendredi 17 janvier de 14h à 16h – accès réservé aux détenus

Partager la lecture dans le noir

L’association Percevoir au Musée du quai Branly – Jacques Chirac (Paris, 7e)

Pour sa première participation à la Nuit de la lecture, l’association Percevoir organisera, au cœur du musée du quai Branly – Jacques Chirac, une séance de lectures dans le noir. L’association a pour objectif d’éveiller les différentes facultés de perception de chacun, voyant et non-voyant, à travers des actions culturelles pluri-sensorielles, développant ainsi une meilleure compréhension des uns et des autres. Plongés dans l’obscurité, déconnectés de tout visuel, les participants éveilleront leurs sens en se laissant bercer par le rythme des voix des lecteurs et s'imprégneront des univers évoqués dans les contes, poèmes ou récits d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou des Amériques. 

Lecture dans le noir, samedi 18 janvier de 17h à 18h30

Partager la lecture à l’hôpital

À l’Hôpital européen Georges-Pompidou (Paris 15e)

À l’occasion de la Nuit de la lecture, la médiathèque de l’hôpital européen Georges-Pompidou sera exceptionnellement ouverte jusqu’à 22h, le samedi 18 janvier. L’accès sera réservé aux patients et à leurs familles. Les acteurs, musiciens, bibliothécaires et volontaires proposeront des lectures parfois musicales aux patients et au personnel des différents services. Tous les textes lus évoquent les thématiques du temps et du rythme pour représenter, la temporalité, si complexe et éprouvante, du milieu hospitalier.