Nouveau record de fréquentation pour la 3e édition de la Nuit de la lecture

Publié le 22.01.2019
Pour sa 3e édition, la Nuit de la lecture confirme son succès avec 450 000 participants et plus de 5 000 événements organisés à travers le monde.
© Ministère de la Culture
© DR

Pour sa 3e édition le samedi 19 janvier, le succès populaire de la Nuit de la lecture s’est confirmé. Partout en France métropolitaine, en Outre-mer et à l'étranger, environ 450 000 participants de tous âges ont assisté à 5 000 événements, c’est près de 100 000 personnes de plus que l’an dernier, inscrivant véritablement la manifestation dans tous les esprits. Dans 30 pays à travers le monde (contre seulement 8 pays pour la 2e édition), près de 2 500 lieux, soit 36 % de bibliothèques en plus par rapport à 2018, ont organisé des animations pour la Nuit de la lecture. 

À l’initiative du ministère de la Culture, la manifestation a mobilisé de nombreux sites : bibliothèques et librairies bien sûr, mais aussi établissements scolaires, centres pénitentiaires, musées, centres culturels, maisons d’écrivains, Instituts et lycées français à l’étranger…

 

Le temps d’une soirée, la manifestation a mis à l’honneur la lecture sous toutes ses formes en fédérant l’ensemble des acteurs du livre (bibliothécaires, libraires, éditeurs, auteurs, illustrateurs, associations…) et en proposant des animations festives et ludiques.

© DR

Faisant honneur à son mot d’ordre « Tous lecteurs ! », l’édition 2019 s’est adressée, par la richesse et la diversité de sa programmation, à tous les publics, invitant chacun, quels que soient son âge, son lieu de résidence et ses habitudes de lecture, à trouver ou retrouver le plaisir de lire.

Pour célébrer la Nuit de la lecture, Franck Riester, ministre de la Culture, et Bérénice Bejo, marraine de cette édition 2019, ont souhaité soutenir l’initiative de Bibliothèques Sans Frontières et ont distribué près de 100 « sacs de livres » contenant des ouvrages en français. Le ministre de la Culture a ensuite visité le Centre culturel La Lanterne à Rambouillet, où il a pu échanger avec les bibliothécaires et les lecteurs participant aux ateliers proposés à l’occasion de la Nuit de la lecture. L’occasion pour le ministre de rappeler que « Lire, c’est dialoguer avec son imagination, sourire, rêver, parfois pleurer. C’est découvrir d’autres mondes et se découvrir soi-même. »

La comédienne Bérénice Bejo a quant à elle visité les Archives Nationales avant d’échanger avec Abd Al Malik dans la toute nouvelle librairie ICI.

Franck Riester se félicite de ce succès et tient à remercier chaleureusement Bérénice Bejo, la marraine de cette 3e édition de la Nuit de la lecture, et toutes celles et ceux qui se sont fortement engagés et ont contribué à la formidable réussite de cette Nuit.

Il remercie également tous les partenaires institutionnels et médias de la manifestation : la Bibliothèque publique d’information, le Centre national du livre, la Bibliothèque nationale de France, l’Association des bibliothécaires de France, l’Association des bibliothécaires départementaux, l’Association des directeurs des bibliothèques municipales et des groupements intercommunaux des villes de France, le Syndicat de la librairie française, l’association internationale des libraires francophones, la Société des Gens de Lettres, le Syndicat national de l’édition, l’Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation, l’Association Art + Université + Culture, France Loisirs, la RATP, Phenix Stories, Mediatables, RFI, France 24, Monte Carlo Doualiya, France Médias Mondes, TV5 Monde, 20 minutes, France Télévisions et Radio France.

Le ministère a imaginé pour la première fois un jeu numérique de découverte littéraire, co-construit avec BnF-Gallica et Ask Mona. 

Accessible pendant dix jours depuis le site de la Nuit de la lecture notamment, il a permis à 13 000 joueurs de découvrir le livre qui leur correspond le mieux parmi une sélection d’une centaine d’ouvrages classiques, et de les lire en ligne dans leur intégralité.