9 livres d'amour adaptés à l’écran

Les réalisateurs de cinéma se sont largement inspirés des grands classiques de la littérature romantique. De nombreux chefs-d’œuvre littéraires ont en effet été adaptés à l’écran. Voici quelques-uns des monuments incontournables de la littérature adaptés aux salles obscures.

« Roméo + Juliette » de Baz Luhrmann (1996) adapté de la pièce de théâtre Roméo et Juliette par William Shakespeare (1594)

Dans son adaptation de la pièce de Shakespeare, Baz Luhrmann utilise mot pour mot le texte du dramaturge, tout en transposant l’action de Vérone dans un quartier défavorisé et violent de Los Angeles, Verona Beach, en proie à la violence et aux gangs. L’énergie que dégagent Leonardo DiCaprio et Claire Danes rend intemporelle, accessible et extrêmement belle l’histoire d’amour qui réunit les deux adolescents. Présenté en compétition lors de Berlinale 1997, le cinéaste a remporté le prix Alfred Bauer et Leonardo DiCaprio l'Ours d'argent du meilleur acteur.

 

Romeo + Juliette (Bande annonce)

 

« Gatsby le Magnifique », film américain de Jack Clayton (1974) adapté du roman de Francis Scott Key Fitzgerald (1925)

L’une des adaptations du livre à succès de Francis Scott Key Fitzgerald est réalisée par Jack Clayton, qui a choisi comme scénariste Francis Ford Coppola et comme comédiens principaux Robert Redford et Mia Farrow. Le film, qui a notamment reçu l’Oscar des meilleurs costumes en 1975, est très fidèle à Fitzgerald et reste un grand classique où le spectateur plonge dans le monde luxueux de Gatsby qui témoigne de ses amours, doutes et désillusions.

 

« Les Vestiges du jour » (« The remains of the day ») de James Ivory (1993) inspiré du roman du même nom de Kazuo Ishiguro (1989)

C’est en 1989 que paraît le plus célèbre roman de Kazuo Ishiguro, récompensé par le Booker Prize la même année. Il est adapté au cinéma par le réalisateur James Ivory en 1993 avec Anthony Hopkins dans le rôle du majordome James Stevens et Emma Thompson dans celui de Miss Kenton. « Les Vestiges du jour » est un chef-d’œuvre sur la passion abolie qui dépeint le portrait pathétique d’un homme, dernier représentant d’un ordre social disparu, qui sacrifiera sa vie pour son devoir domestique.

 

Les Vestiges du jour (bande annonce)

 

« Raison et Sentiments » d’Ang Lee (1995) adapté du roman éponyme de Jane Austen (1811)

Avec le long-métrage « Raison et Sentiments », Ang Lee reste fidèle au roman de Jane Austen tout en réunissant la fine fleur des acteurs anglais : Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant et Alan Rickman. Avec son scénario et l’interprétation de ses acteurs, Ang Lee a su respecter l’esprit de Jane Austen. Entre drame et comédie, elle a su livrer une vision morale de la vie des femmes de la gentry confrontées à des questions essentielles à leur bonheur.

 

« Sueurs froides » (titre original : « Vertigo ») d’Alfred Hitchcock (1958) adapté du roman D'entre les morts écrit par les auteurs français Boileau-Narcejac (1954)

Pour son film « Vertigo », le cinéaste Alfred Hitchcock s’est inspiré du livre de Boileau-Narcejac D'entre les morts. Hitchcock n'a cependant pas strictement calqué son scénario sur le livre des deux auteurs français, l'action se déroulant à San Francisco. « Vertigo » est sans nul doute le film d’Hitchcock le plus achevé réunissant James Stewart et Kim Novak sur l’un de ses thèmes de prédilection : le voyeurisme. Il est aujourd'hui classé parmi les meilleurs films de l'histoire du cinéma.

 

Sueurs froides (bande annonce)

 

« Cyrano de Bergerac », film de Jean-Paul Rappeneau (1990) adapté de la pièce de théâtre d’Edmond Rostand (1897)

Prix d’interprétation pour Gérard Depardieu au 43e Festival de Cannes et film aux dix Césars, « Cyrano de Bergerac » de Jean-Paul Rappeneau réunira plus de 4,5 millions de spectateurs en salles et fera une belle carrière internationale. C’est en apprenant qu’Orson Welles avait eu pour projet en 1947 d’adapter la pièce de théâtre d’Edmond Rostand que le réalisateur Jean-Paul Rappeneau décida de l’adapter au cinéma en y conservant des répliques en alexandrins.

 

« Jane Eyre » de Cary Fukunaga (2012), film adapté du roman de Charlotte Brontë (1847)

Cary Fukunaga, réalisateur de la première saison de la série « True Detective », s’inscrit avec son long-métrage « Jane Eyre » dans la pure tradition des films en costumes ayant pour cadre le romantisme de l’Angleterre du XIXe siècle. Virtuose de la mise en scène, il s’est entouré dans son adaptation des comédiens Mia Wasikowska et Michael Fassbender. Les deux acteurs donnent corps à leurs personnages et expriment les sentiments qui les habitent à la perfection.

 

Jane Eyre (bande annonce)

 

« Madame Bovary », film français de Claude Chabrol (1991) adapté du roman éponyme de Gustave Flaubert (1857)

Dans son adaptation du roman de Gustave Flaubert, le réalisateur Claude Chabrol propose une lecture fidèle au roman avec Isabelle Huppert dans le rôle de la femme insatisfaite et Jean-François Balmer dans celui de son mari. Tout comme Gustave Flaubert dans son roman, Chabrol souligne le thème de la décadence de la bourgeoisie et la critique de cette classe sociale et de l’importance qu’elle donne à l’apparence plutôt qu’aux valeurs, à la moralité et aux sentiments.

 

« Les Liaisons dangereuses » de Stephen Frears (1988) adapté du roman éponyme de Choderlos de Laclos (1782)

En 1988, Stephen Frears adapte à l’écran l’un des romans épistolaires les plus célèbres dans lequel le réalisateur a opté pour un traitement singulier, en passant de la comédie noire au ton du polar. Il s’entoure pour cela d’un casting exceptionnel réunissant John Malkovich, Glenn Close, Michelle Pfeiffer, Keanu Reeves et Uma Thurman. Le long-métrage est un succès qui remporte trois Oscars, dont celui du meilleur scénario adapté.

 

Les Liaisons dangereuses (bande annonce)