Coup de projecteur sur...

Lecture musicale avec Tania de Montaigne et Martin Bauer à la Maison de la Culture d’Amiens (Somme)

Écrivaine et femme de lettres, Tania de Montaigne lit ses textes et ceux de Simone de Beauvoir sur l’amour et la féminité, accompagnée à la viole de gambe par Martin Bauer. Cette lecture s’inscrit dans le cadre des Nuits de la lecture pour le Feminist Futures Festival, manifestation qui interroge un nouveau rapport au monde à la fois inclusif et rassembleur à l’aune d’une perspective féministe.

Jeudi 20 janvier à 19h
Maison de la culture d'Amiens - 2 Place Léon Gontier 80000 Amiens
www.maisondelaculture-amiens.com

 

Lecture musicale de littérature érotique au Théâtre de la Ville (Paris)

Le Théâtre de la Ville participera pour la première fois aux Nuits de la lecture avec l’événement « Soleil de nuit » : une soirée autour de la littérature érotique en musique avec dix acteurs et quatre musiciens.

Jeudi 20 janvier de 20h à minuit

Théâtre de la Ville – Espace Cardin - 1 avenue Gabriel 75008 Paris

www.theatredelaville-paris.com

 

Lectures participatives et spectacles autour de l’amour fou à la Médiathèque Christiane Doutart (Seine-Maritime)

La médiathèque de Saint-Valéry-en-Caux, située non loin du manoir d’André Breton d’où jaillit Nadja, texte d’amour devenu culte, investit les Nuits de la lecture avec deux soirées conviviales. La première, « À vous de Lire », invitera les usagers à  découvrir des lectures participatives à partir des sélections du CNL. Dans la seconde sera proposé le spectacle « Terres de  Paroles » (festival littéraire du département) avec une lecture du premier roman de Léa Chauvel-Lévy, Simone, qui évoque la rencontre et les frasques amoureuses entre André Breton et Simone Rachel Kahn, sa première épouse.

Jeudi 20 et vendredi 21 janvier de 17h30 à 22h (jauge limitée à 50 personnes)
15 rue d’Étennemare 76460 Saint-Valery-en-Caux
www.mediatheque-saintvaleryencaux.fr

 

Marathon de lecture de L’Odyssée d’Homère à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts (Paris)

Les Beaux-Arts de Paris et le Centre national du livre vous proposent un marathon de lectures à voix haute de L’Odyssée d’Homère par une pléiade d’écrivains, comédiens et artistes, sous l’impulsion de Marie-Madeleine Rigopoulos, directrice artistique du Festival du Livre de Paris 2022 et Christophe Ono-dit-Biot, écrivain et journaliste, en partenariat avec Le Point et le Centre culturel hellénique.

Erik Orsenna, Mathias Malzieu, Abd Al Malik, Olivia Ruiz, Jean de Loisy, Marie Modiano, Maylis de Kerangal, Clotilde Courau, Karine Tuil, Jean-Christophe Rufin, entre autres, mais aussi Mohamed Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2022 et les parrains de l’événement Francois-Henri Désérable et Maria Pourchet, mettront en voix le célèbre texte d’Homère.

Vendredi 21 janvier de 18h à minuit

École nationale supérieure des Beaux-Arts – 14 rue Bonaparte 75006 Paris

www.beauxartsparis.fr

 

Rencontre avec Clémentine Mélois, atelier d’écriture et club de lecture au Lieu unique (Nantes)

Les Nuits de la lecture investiront pour la première fois l’espace d’exploration artistique du Lieu unique avec un apéro-lecture autour de Clémentine Mélois, autrice de l’Oulipo, un atelier d’écriture avec la dessinatrice Karine Bernadou et le comédien David Humeau et un club de lecture et de jeux pour partager ses « anti-coups de cœur ».

Le Lieu Unique – 2 rue de la Biscuiterie 44000 Nantes

www.lelieuunique.com

 

 

Performance picturale autour de Jane Austen au Musée de la Vie romantique (Paris)

En écho avec l’album Le Musée imaginaire de Jane Austen réalisé avec Fabrice Colin pour les éditions Albin Michel, l’illustratrice Nathalie Nova « montera une peinture en public comme on monte des blancs en neige mais avec des couleurs », sur des extraits choisis du célèbre roman de Jane Austen Orgueil et préjugés, lus et mis en musique par le duo Leskov.

Samedi 22 janvier de 16h30 à 17h45

Musée de la Vie romantique – 16 rue Chaptal 75009 Paris

https://museevieromantique.paris.fr/fr

 

Le chœur des lecteurs en partenariat avec les conservatoires de Paris

Les bibliothèques de la Ville de Paris se mettent au diapason sur le thème de l’amour avec l’autrice Agnès Desarthe (à la bibliothèque Violette Leduc), qui explore ce sentiment, dans son dernier roman, avec Bruno Doucey (à la bibliothèque historique de la ville de Paris), en poésie, pour parler de l’être aimé, avec Jean Cocteau et Raymond Radiguet, dont la romance est mise en mots et en musique, par Arnaud Cathrine et Florent Marchet (à la médiathèque Marguerite Duras).

Les Nuits de la lecture dans les bibliothèques c’est aussi ce rendez-vous inédit : le chœur des lecteurs pour fêter l’amour et la lecture, les élèves des classes de théâtre des conservatoires de la Ville de Paris liront en simultané des extraits de l’un des trois
textes sélectionnés par le Centre national du livre, depuis plusieurs bibliothèques parisiennes. Une occasion pour les Parisiennes et les Parisiens de savourer une lecture d’extraits : Les Inséparables de Simone de Beauvoir (éditions De l’Herne, 2020), Belle du Seigneur d’Albert Cohen (éditions Gallimard, 1968), Les petits chevaux de Tarquinia de Marguerite Duras (éditions Gallimard, 1953).
Enfin, les Nuits de la lecture dans les bibliothèques, ce sont aussi des moments conviviaux, proposés par les bibliothécaires le temps d’une soirée hivernale.

Du jeudi au dimanche

Dans plusieurs bibliothèques de la Ville de Paris

www.bibliotheques.paris.fr

 

Cet Amour-là lu par Thomas Sacksick au Musée Bourdelle (Paris)

Thomas Sacksick, comédien et médiateur, se fera porte-parole subtil de Yann Andréa pour raconter Cet amour-là. L’ouvrage fait écho à la passion sans merci que le poète vécut avec Marguerite Duras, fondée sur leur foi commune en la littérature et en dépit des 38 ans qui les séparaient.

Samedi 22 janvier de 18h30 à 19h30, sur inscription

Musée Bourdelle – 18 rue Antoine Bourdelle 75015 Paris

www.bourdelle.paris.fr

 

Lectures-performances des œuvres d’Anna de Noailles et de Marcel Proust au Musée Carnavalet (Paris)

À l’occasion de l’exposition « Marcel Proust, un roman parisien », Véronique Aubouy (cinéaste et artiste) propose de résumer À la recherche du temps perdu en 60 minutes chrono. Exceptionnellement réalisée au musée Carnavalet, cette performance se joue pour la cinquième année consécutive, deux fois par mois, à la Maison de la Poésie de Paris. Elle a été jouée en anglais à Londres et Los Angeles.

Samedi 22 janvier à partir de 19h

Musée Carnavalet – 23 rue de Sévigné 75003 Paris

www.carnavalet.paris.fr

 

Mais aussi, en direct depuis chez vous...

 

Lectures musicales de François-Henri Désérable et de Maria Pourchet, parrain et marraine des Nuits de la lecture au Centre national du livre

Lectures musicales des romans des deux parrains des Nuits de la lecture. Mon maître et mon vainqueur (Gallimard) de François-Henri Désérable, sera mis en musique par la soprano Maruska Le Moing et la pianiste Lucia Zarcone, rendant grâce à l’amour fragile et funambule, sujet du roman. Une lecture à deux voix de Feu (Fayard) de Maria Pourchet, par l’autrice elle-même et le truculent Richard Gaitet, écrivain voyageur et animateur sur Radio Nova, sera entrecoupée d’extraits de grands classiques de folk américaine pour une mise en abyme du texte en western moderne.

Samedi 22 janvier de 20h à 22h

À suivre en direct sur Facebook ici

Centre national du livre (CNL) – 53 rue de Verneuil 75007 Paris

www.centrenationaldulivre.fr

 

Cérémonie de remise du prix Émile Guimet de littérature asiatique 2021 au musée Guimet

Le musée national des arts asiatiques – Guimet (MNAGG) dévoilera le nom du lauréat du 5e prix Émile Guimet de littérature asiatique lors d’une cérémonie réunissant les membres du jury : Régine Hatchondo, présidente du Centre national du livre et présidente du jury, l’écrivain et essayiste Pascal Bruckner, l’auteur Olivier Rolin, le délégué général du Syndicat de la librairie française Guillaume Husson, l’écrivain Jean-Claude Pastor ainsi que Sophie Makariou, présidente du MNAAG.

Jeudi 20 janvier à partir de 20h30

En ligne sur : www.guimet.fr