Quelques-unes des têtes d'affiche des Nuits de la lecture

Sans titre (Publication Facebook) (787 x 443 px).png

La bibliothèque Violette Leduc (Paris) se met au diapason sur le thème de l’amour avec l’autrice Agnès Desarthe. Elle évoquera son dernier roman L'Éternel fiancé (Éditions de l'Olivier, 2021) qui explore les aléas de la vie et de l'amour.

Au Centre culturel irlandais (Paris), venez écouter l’actrice française Emmanuelle Devos dans une lecture inédite de James & Nora, remarquable texte d’Edna O’Brien (Sabine Wespieser éditeur) qui suit Joyce et sa muse, de leur rencontre en 1904 à la mort de l’auteur en 1941.

Au sein de la Bpi, Chloé Delaume, prix Médicis 2020 pour Le Cœur synthétique (Le Seuil), s’entourera de Nathalie Kuperman, Laura Vasquez, Sophie Coiffier et Pacôme Thiellement pour faire entendre des textes d’hier et d’aujourd’hui autour de la question de l’amour…

À la BnF, Isild Le Besco proposera une lecture de Qui se souvient de la mer de Mohammed Dib (1962). Michel Vuillermoz de la Comédie-Française prendra ensuite le relais avec une lecture de Lettres à sa mère de Charles Baudelaire en écho à l’exposition de la BnF « Baudelaire, la modernité mélancolique ».

En partenariat avec la librairie caennaise Au Brouillon de culture, la bibliothèque Alexis de Tocqueville recevra l’auteur phare de la littérature d’anticipation en France, Alain Damasio, pour une lecture-concert de son roman Les Furtifs (éditions La Volte), entrecoupée de moments de débat avec l’écrivain et suivie d’une dédicace.

À Bordeaux, la librairie Mollat recevra, au sein de la station Ausone, l’auteur David Foenkinos pour parler de son roman Numéro deux, paru il y a peu chez Gallimard.

La médiathèque intercommunale Henri Briffod (Bonneville, Haute-Savoie) accueillera l’illustratrice de bande dessinée Miss Prickly, notamment connue pour avoir réalisé les sept premiers tomes et crée l’univers graphique de la série à succès Mortelle Adèle.

Les Beaux-Arts de Paris et le Centre national du livre proposeront un marathon de lectures à voix haute de L’Odyssée d’Homère par une pléiade d’écrivains, comédiens et artistes, en partenariat avec Le Point et le Centre culturel hellénique. Erik Orsenna, Mathias Malzieu, Abd Al Malik, Olivia Ruiz, Jean de Loisy, Marie Modiano, Maylis de Kerangal, Clotilde Courau, Karine Tuil, Jean-Christophe Rufin, entre autres, mais aussi Mohamed Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2022, et Maria Pourchet et Francois-Henri Désérable, marraine et parrain des Nuits de la lecture, mettront en voix le célèbre texte d’Homère.

Au Centre national du livre, des lectures musicales des romans des deux parrains des Nuits de la lecture seront au programme (en ligne). Mon maître et mon vainqueur (Gallimard) de François-Henri Désérable, sera mis en musique par la soprano Maruska Le Moing et la pianiste Lucia Zarcone, rendant grâce à l’amour fragile et funambule, sujet du roman. Une lecture à deux voix de Feu (Fayard) de Maria Pourchet, par l’autrice elle-même et le truculent Richard Gaitet, écrivain voyageur et animateur sur Radio Nova, sera entrecoupée d’extraits de grands classiques de folk américaine pour une mise en abyme du texte en western
moderne.